Understanding Your Appetite

Comprendre votre appétit

Avez-vous l’impression que vous ne savez jamais quand arrêter de manger, que vous n’avez jamais assez mangé ou que vous n’avez jamais vraiment le ventre plein? Fait intéressant : votre appétit n’est pas seulement contrôlé par votre volonté; il dépend aussi de deux hormones majeures qui déterminent à quel point vous avez faim ou plus faim. De plus, il existe dans votre cerveau deux systèmes qui déterminent si vous mangez pour combler vos besoins vitaux ou pour satisfaire une fringale. Cela signifie que l’époque où vous vous rendiez responsable de vos fringales est révolue! Comprendre la science derrière la perte de poids vous permettra d’entretenir une relation saine et heureuse avec vous-même et de voir la gestion du poids d’une façon réaliste et positive.

Comment les systèmes du cerveau contrôlent-ils l’appétit?

Deux systèmes dans le cerveau influent sur la quantité de nourriture que nous mangeons. L’un d’eux active ou désactive votre « interrupteur d’appétit », tandis que l’autre vous amène à manger en fonction de vos goûts ou de vos désirs.

Faim physiologique ou corporelle – le système hypothalamique de l’homéostasie

Le système hypothalamique de l’homéostasie règle l’appétit. Il peut soit réduire l’appétit soit provoquer une sensation de « faim corporelle » pour que l’organisme obtienne les nutriments dont il a besoin. Les hormones de l’intestin, le sucre dans le sang et les tissus graisseux aident aussi à contrôler l’appétit. Comment pouvez-vous donc gérer cette faim corporelle? Essayez de prendre régulièrement des repas équilibrés et de limiter la prise d’aliments riches en sucre et en gras.

Faim psychologique ou faim récompense – le système de récompense mésolimbique

Avez-vous déjà ressenti une envie incontrôlable de manger même lorsque vous n’avez pas faim « physiquement »? Le système de récompense mésolimbique en est responsable. La faim qu’il provoque est souvent liée au stress ou aux émotions. C’est la manière que choisit le cerveau pour composer avec la situation. La bonne nouvelle est que vous pouvez efficacement gérer votre faim récompense en reconnaissant ce qui déclenche votre envie de manger. Le fait de connaître les besoins que votre organisme cherche à satisfaire vous permettra de gérer votre relation avec la nourriture. Et si vous comprenez que les fringales ne sont pas de votre faute, mais qu’elles résultent plutôt de mécanismes biologiques normaux, vous parviendrez de plus en plus à vous accepter et votre culpabilité disparaîtra. C’est une sensation merveilleuse!

Ghréline : une hormone importante dans le contrôle de l’appétit

Un taux de ghréline élevé stimule votre appétit, ce qui vous fait manger plus. Donc, si vous vous sentiez coupable d’avoir faim même après avoir mangé, rassurez-vous. La ghréline est produite par l’estomac et stimule l’appétit (Kirchner, Heppner et Tschöp, 2012). Elle provoque une sensation de faim (Kirchner, Heppner et Tschöp, 2012), une augmentation du taux de gras corporel ainsi qu’une prise de poids (Kirchner, Heppner et Tschöp, 2012). Il est tout à fait possible que des taux élevés de ghréline vous empêchent de sentir que vous avez assez mangé.

Leptine

La leptine est l’hormone qui aide à réduire la quantité de nourriture que nous mangeons (Kirchner, Heppner et Tschöp, 2012). Elle signale au corps qu’il a suffisamment stocké d’énergie sous forme de graisse et qu’il faut arrêter de manger; en conséquence, le corps se sent rassasié et votre appétit diminue (Klok, Jakobsdottir et Drent, 2007). La leptine contribue également à arrêter les fringales et à diminuer la faim récompense (Volkow, Wang et Baier, 2011). Alors pourquoi l’obésité survient-elle si la leptine signale à votre corps que vous êtes rassasié? La réponse est que l’obésité, en raison de la surconsommation, entraîne une surproduction de leptine; lorsqu’il y a trop de leptine en circulation, notre corps cesse d’y réagir et il ne peut donc pas recevoir le message qu’il est temps de poser la fourchette et le couteau (Klok, Jakobsdottir et Drent, 2007). Si c’est votre cas, vous aurez beaucoup plus de mal à vous sentir rassasié. Si vous avez du mal à composer avec des fringales régulières, ne vous en rendez pas coupable! Ces hormones sont présentes chez tout le monde et nous exposent à des envies incontrôlables et puissantes qu’il n’est pas toujours facile de freiner.

Vos connaissances scientifiques influencent la manière dont vous gérez votre appétit

Comprendre les hormones et les systèmes du cerveau qui influent sur votre appétit vous permet de prendre les commandes de votre alimentation. Le fait de comprendre le fonctionnement de votre corps vous aidera à éliminer les émotions négatives que vous pouvez avoir à l’égard de vos fringales – vous vous sentirez mieux en sachant que ce n’est pas juste une question de volonté.